Coups de coeur

26/06/2012

coup de coeurLes bibliothécaires vous font partager
leurs coups de coeur !

Vous avez aimé un livre, un CD, n’hésitez pas à nous faire part de vos coups de coeur,
nous les publierons !
Adressez-nous votre sélection à l’aide du formulaire de contact.


Et puis Paulette…- Barbara Constantine

26/06/2012

et puis paulette - B ConstantineC’est l’histoire toute simple d’une colocation intergénérationnelle, une sorte d’auberge espagnole dans la campagne française.
Il y a Ferdinand, veuf, qui au départ vit seul dans sa grande ferme qui peu à peu va se remplir : D’abord sa voisine, puis un ami déprimé, et puis tant d’autres… jusqu’à Paulette.
Les personnages sont attachants, émouvants, souvent blessés par la vie, mais solidaires et très humains. Un roman plein d’optimisme.


L’inconnue de Birobidjan – Marek Halter

26/06/2012

l'inconnue de Birobidjan - M HalterMaria Andreïva est une toute jeune fille lorsqu’elle rencontre Staline en 1932.
Que lui est-il arrivé pour que nous la retrouvions jugée par le FBI aux Etats-Unis sous une fausse identité ?
Quel parcours de vie, des couloirs du Kremlin jusqu’au Birobidjan, l’état juif créé par Staline en Sibérie ? Pendant les 4 jours de son procès, Maria raconte : Staline, le théatre yiddish, l’antisémitisme, le goulag et l’amour.

Un roman passionnant et instructif sur l’URSS de Staline.


Les demeurées – Jeanne Benameur

26/06/2012

Les demeurées - J BanameurLes demeurées, ce sont une idiote du village et sa fille, Luce, fruit d’un contact éphémère avec un ivrogne. Elles vivent recluses, dans une maison à l’écart, formant un bloc d’amour invulnérable.
Elles vivent dans une bulle d’amour silencieuse, entre elles, nulle parole.
Jusqu’au jour où Mademoiselle Solange, l’institutrice, va faire irruption dans leur bulle, bien décidée à rompre l’ignorance de Luce.
L’école est une menace pour leur fragile équilibre, Luce refuse que le langage l’éloigne de sa mère. Une écriture poétique, toute en finesse.


Et rester vivant – Jean Philippe Blondel

10/04/2012

Et rester vivant J- P BlondelDans ce roman, encore plus que dans ses précédents, Jean-Philippe Blondel se met à nu. Il se raconte : Ses 18 ans et la perte de sa mère et de son frère dans un accident de la route, puis ses 22 ans et la mort de son père. Le voilà orphelin.
A travers une écriture d’une grande pudeur, il raconte le deuil au travers d’un voyage initiatique en Californie avec ses deux meilleurs amis.

C’est bouleversant, mélange d’espoir et de douleur, de détresse incommensurable et d’appel à la vie…


La terre des mensonges – Anne B Ragde

10/04/2012

La terre des mensonges - A. RagdeSuivi de : La ferme des Neshov et L’héritage impossible

Dans la ferme familiale norvégienne, trois frères et leur père sont réunis autour d’Anna Neshov, la mère de famille mourante.

Trois frères, trois parcours de vie très différents : Tor est éleveur de porcs dans cette ferme, Margido patron d’une petite entreprise de pompes funèbres et Erlend est décorateur à Copenhague où il vit avec son compagnon.

Les retrouvailles sont mouvementées et lorsque la question de l’héritage amène le père à révéler un secret de famille, la tension atteint son paroxysme…


La liste de mes envies – Grégoire Delacourt

10/04/2012

La liste de mes envies - G. DelacourtJocelyne, 47 ans, est mercière à Arras. Elle y mène une vie simple auprès de son mari, un homme rude et qui aime sans doute un peu trop la bière. Elle n’est ni vraiment heureuse ni malheureuse, ses enfants ont grandi , son temps est consacré à sa boutique et à son blog de couture.

Le jour où elle gagne le jackpot au loto, elle choisit de se taire, de cacher le chèque et de se donner le temps de réfléchir.

Qu’est-ce qui pourrait changer dans sa vie ? Elle dresse la liste de toutes ses envies, aussi diverses soient-elles…


Deux petits pas sur le sable mouillé – Anne-Dauphine Julliand

08/02/2012

2 petits pas dans le sable mouillé - AD JuliandUn témoignage bouleversant. L’auteur nous livre un peu de son histoire à partir du jour où, sur une plage, elle a remarqué le pas un peu hésitant de sa fille. Le verdict sera sans appel : une maladie orpheline qui ne va plus laisser que quelques mois de vie à leur petite Thaïs de 2 ans.
Alors, l’auteur promet à sa fille une belle vie, parce que « il faut ajouter de la vie aux jours lorsqu’on ne peut plus ajouter de jours à la vie ».
Un livre fort qui change notre regard sur la maladie, la vie et la mort.

 


Juste avant – Fanny Saintenoy

08/02/2012

juste avant - Fanny SaintenoyUn très joli premier roman à deux voix de femmes, celle de Fanny, jeune trentenaire et celle de son arrière grand-mère dont elle accompagne la fin de vie.
Il s’agit là d’un échange silencieux, d’une conversation que ces deux femmes auraient pu avoir. Ces deux voix alternent et se répondent, comme un passage de relais. L’aïeule, au seuil de ses cent ans, revoit son passé et cinq générations de femmes vont se télescoper dans ses souvenirs.
Un roman poétique qui touche à l’essentiel.


La confusion des peines – Laurence Tardieu

08/02/2012

la confusion des peines - Laurence TardieuC’est un livre d’une fille pour son père. En effet, Laurence Tardieu évoque les 10 années de silence et de non-dits qui viennent de s’écouler depuis le cancer fulgurant de sa mère et la condamnation  de son père à de la prison pour corruption dans une affaire de pots-de-vin.

Ce traumatisme familial est le prétexte pour parler des sentiments qui la lient à son père et de la façon dont le silence qui a suivi l’a fragilisée.

Tant de questions sans réponses alors que tous ses repères basculèrent…


La belle amour humaine – Lyonel Trouillot

10/01/2012

la belle amour humaineÀ Anse-à-Fôleur, un petit village haïtien, il est doux de vivre. Pourtant, derrière les sourires et la gentillesse des habitants se cache un drame qui a coûté la vie à deux hommes. Quelques années après cet épisode, la petite-fille de l’un de ces hommes séjourne à Haïti pour tenter de comprendre ce qui s’est passé. Mais parfois, ce qui compte, ce ne sont pas les réponses mais plutôt le cheminement des questions. La magnifique écriture poétique de Lyonel Trouillot sublime cette fable humaine…


Les prix littéraires 2011, à la bibliothèque !

06/12/2011

prix littérairesRetrouvez les prix littéraires,
décernés en 2011,
dans les rayonnages de la bibliothèque :

Prix Goncourt

L'art français de la guerre - Alexis JenniL’art français de la guerre – Alexis JENNI
L’histoire commence avec la première guerre du Golfe : le narrateur, en pleine crise personnelle, fait la connaissance d’un ancien militaire devenu peintre, Victor Salagnon. À travers les souvenirs de Salagnon défilent cinquante ans d’histoire de France revue à travers le fait militaire : la Deuxième guerre mondiale, l’Indochine, l’Algérie… Au-delà du récit d’une amitié entre deux hommes, une interrogation sur la France contemporaine, en dehors de toute idéologie.

Prix Goncourt des Lycéens

Du domaine des murmures - Carole MartinezDu domaine des murmures – Carole MARTINEZ
En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son vœu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe.
Carole Martinez donne ici libre cours à la puissance poétique de son imagination et nous fait vivre une expérience à la fois mystique et charnelle, à la lisière du songe. Elle nous emporte dans son univers si singulier, rêveur et cruel, plein d’une sensualité prenante

Prix Renaudot

Limonov -E CarrereLimonov – Emmanuel Carrere
Limonov n’est pas un personnage de fiction.  Il a été voyou en Ukraine ; idole de l’underground soviétique sous Brejnev ; clochard, puis valet de chambre d’un milliardaire à Manhattan ; écrivain branché à Paris ; soldat perdu dans les guerres des Balkans ; et maintenant, dans l’immense bordel de l’après-communisme en Russie, vieux chef charismatique d’un parti de jeunes desperados.
C’est une vie dangereuse, ambiguë : un vrai roman d’aventures sur la Russie, mais sur notre histoire à tous depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Prix Renaudot des Lycéen
Prix du Roman Fnac

Rien ne s'oppose à la nuit - D Le ViganRien ne s’oppose à la nuit – Delphine de VIGAN

Une belle et courageuse réflexion sur les rapports mère-fille. L’auteur déroule l’histoire de sa propre mère, Lucile, puis la sienne. Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

Prix Médicis étranger

une femme fuyant l'annonce - D GrossmanUne femme fuyant l’annonce – David GROSSMANN

Ora est cette femme, cette mère fuyant la possible annonce de la mort de son fils cadet au cours d’une opération spéciale avec l’armée israélienne. Ora veut conjurer le sort, et elle part. Elle entraîne avec elle son plus vieil ami Avram, son amour de jeunesse, sur les chemins de Galilée pour une randonnée qu’elle aurait du faire avec Ofer, son fils.
Et elle va raconter ce fils tant aimé avec le fol espoir que ces paroles le tiennent en vie… Un chef d’œuvre de David Grossman.

Prix Medicis essai

la vie ets breve -lapeyreDans les forets de Sibérie – Sylvain TESSON

Grand voyageur, Sylvain Tesson décide un jour de faire l’expérience du voyage immobile. C’est à la fois un rêve  et un défi : passer six mois dans une isba de bois au milieu de nulle part. C’est au bord du lac Baïkal, en plein milieu de la forêt sibérienne, qu’il espère trouver une certaine idée du bonheur.
… »Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie.
Et si la liberté consistait à posséder le temps ?
Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ?
Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu ».

Grand Prix de l’Académie Française

Retour à Killybergs - Sorj ChalandonRetour à Killybegs – Sorj CHALANDON

Sorj Chalandon se glisse dans la peau de Tyrone Meehan, un homme qui a trahi, dont il nous conte l’histoire et dont on entend la voix. On voit comment se déroule, sur trois générations, le fil d’une existence, en Irlande du Nord. L’enfance entre un père violent et une mère qui ploie sous le fardeau des naissances et de la mi-sère. Puis la haine des Anglais, très tôt enseignée par le père, qui, un jour, lassé de tout, disparaît. Commence alors l’engagement du jeune Tyrone Meehan dans l’IRA, jusqu’à ce que le héros qu’il était,

passe de l’autre côté. Est-ce explicable, est-ce admissible ? Ce texte tout de dignité, de violence et de tendresse, laisse ouverte la voie de l’indulgence.


Glacé – Bernard Minier

18/10/2011

Dans une vallée des Pyrénées, est d’abord retrouvé un cheval sans tête atrocement torturé, puis le corps d’un homme ayant également subi des atrocités.
C’est le commandant Servaz qui va mener l’enquête.
Y a-t-il des liens avec les dangereux patients de l’hôpital psychiatrique voisin ?
Y a-t-il des liens avec une vague de suicides qui a lieu 15 ans auparavant ?
Une atmosphère oppressante, un suspense tendu à l’extrême, un polar très réussi.


Une femme fuyant l’annonce – David Grossman

18/10/2011

une femme fuyant l'annonce - D GrossmanOra est cette femme, cette mère fuyant la possible annonce de la mort de son fils cadet au cours d’une opération spéciale avec l’armée israélienne. Ora veut conjurer le sort, et elle part.
Elle entraîne avec elle son plus vieil ami Avram, son amour de jeunesse, sur les chemins de Galilée pour une randonnée qu’elle aurait du faire avec Ofer, son fils.
Et elle va raconter ce fils tant aimé avec le fol espoir que ces paroles le tiennent en vie… Un chef d’œuvre de David Grossman.


L’autre fille – Annie Ernaux

18/10/2011

l'autre fille - Annie ErnauxDans ce livre très touchant, Annie Ernaux écrit une longue lettre à sa sœur Ginette, morte de la diphtérie à l’âge de six ans. Elle écrit à cette sœur qu’elle n’a pas connue, morte avant sa naissance, et dont elle apprendra par hasard l’existence à l’âge de dix ans, au détour d’une conversation qui ne lui est pas destinée.
Ses parents ne lui en parleront jamais, et jamais elle ne les interrogera…
Pour ses parents qui ne voulaient élever qu’un enfant unique, a-t-il donc fallu que cette sœur meure pour qu’elle-même vive ?
Une magnifique quête identitaire.